Rattrapage

Mea Culpa, je vous ai un peu laissé sur votre faim alors que le suspense était haletant!
Jamais trop tard pour bien faire, je vous termine le film:

Bertrand est donc dans la pétole avec les copains mais après neuf jours de course, un trou s'est creusé! Comme il n'y a plus de vent pour personne et que l'arrivée approche, le jeu se resserre et tout le monde s'aligne. Or, que voit-on? Notre Bdeuxs est dans le paquet de devant et un gouffre de 60 milles nautiques s'est ouvert juste derrière. Autrement dit, on est très fier de notre captain et, en même temps, on espère très, très fort que la bulle ne le rattrape pas par le collet.
Mais il tient le coup le bougre! Et après deux jours de concentration intense dans les alternances de bon à très faible vent, il passe la ligne brillamment jeudi matin après presque 11 jours de course et à 16 heures du vainqueur, ce qui est très raisonnable à l'échelle d'un océan...
Derrière lui, un trou de presque 12 heures: on est vraiment ravi qu'il soit resté accroché au bon groupe!!

share