Select un peu...mais pas trop... finisher oui!

Cette fois-ci la saison est bien partie.

J'ai participé à la Pornichet Select il y a une semaine...
Vous savez c'était l'an passé ma première régate en solitaire : 300 miles entre les îles bretonnes (Belle-Ile et Groix) et les Sables d'Olonne.

Bref l'expérience acquise, beaucoup moins de stress que l'an passé... ce qui vous vaudra une absence d'images (je n'avais pas chargé la caméra!).

conciliabule à quelques minutes de quitter les pontons

Préparation du bateau quasi parfaite, donc du temps pour préparer la stratégie et la météo.

départ du port

Départ samedi 22 Avril à 13:00... enfin quelques minutes plus tard car tout le monde ayant envie d'en découdre le premier départ fut anticipé par de nombreux participants... obligeant les instances à en relancer un second.

Je ne vous avais pas dit, mais nous étions 80 bateaux inscrits à la régate et 70 partants... encore une marque du dynamisme de la classe Mini.

Bref un second départ dans le paquet pour moi et une première option à droite dans la baie de La Baule peut payante (côté courant c'était bon, mais le vent était plus favorable à gauche). Donc une sortie de baie dans la seconde moitié de la flotte.

Direction la baie de Quiberon et son passage de la Teignouse avant de rejoindre le phare de Birvideaux puis de contourner Belle-Ile.
La stratégie était claire et il nous fallait passer le phare de la Teignouse avec la marée soit avant 21h.
Le vent devenant évanescent en fin d'après-midi, j'ai pris le risque de ne pas suivre la stratégie et de me recaler sur la route pensant rater le passage à niveau créé par la marée...

Première erreur, car finalement tous sont passés avant l'heure fatidique : résultat je me retrouve avant dernier au phare des Birvideaux.

le phare des Birvideaux

S'en suit un contournement de Belle-Ile assez rapide sous Code5 puis un long bord de reaching jusqu'aux Sables d'Olonne dans 25 nœuds de vent : l'occasion de reprendre des places et de se reposer un peu.

Arrivé à la bouée Nouch Sud devant les Sables d'Olonne (vous savez comme pour le Vendée globe) dimanche, un peu après midi, et là surprise, je suis revenu assez proche du groupe que j'avais quitté la veille.

Remontée dans du vent molissant sous Code5 puis grand spi jusqu'à l’île d'Yeu.
Peu de choses à dire jusqu'à l’île de Groix qui fut passée dans la nuit avant d'entamer le retour vers Pornichet.

Un dernier écueil avant d'arriver : plus d'une heure sans vent juste à l'entrée de la baie de La Baule...

Ligne d'arrivée franchie peu après 17h en 33ème position en série (sur 45 partants).

Pour conclure une magnifique course servie par une flotte homogène et par une météo idéale permettant un parcours quasi direct .

J'en retiens que j'ai réalisé le parcourt en 30 heures de moins que l'an passé (!) et surtout que le niveau général s'est resserré.

Pour ce qui est de ma performance, je ne cache pas une certaine déception dûe à :

  • un choix stratégique hasardeux (et tout du moins contraire au plan de route)
  • un manque de rythme particulièrement dans les zones de transitions
  • un manque encore et toujours de navigation...

Cependant je n'ai pas fait de grosses erreurs dans la conduite du bateau et je valide les améliorations réalisées durant le chantier d'hiver.

Pour finir, le lien pour refaire la course dans son canapé maintenant que vous savez presque tout :Tracking Select

Rendez-vous Mardi 9 Mai pour la Mini en Mai... hâte d'y être !

share